Posez-vous quelques questions avant de créer une société en Hongrie

partager :

Le statut de Kft (Sarl) est le plus courant et le plus simple. Ce statut ne véhicule pas, comme en France, l’image de petite société. En Hongrie des groupes internationaux de grande taille ont adopté la forme de Kft pour leur filiale en Hongrie, même lorsque celle-ci a déjà une grande usine ou bien a plusieurs milliers d’employés.

 

Il faut décider si la comptabilité sera tenue en HUF ou bien en EUR. Si la comptabilité est tenue en EUR, le capital social minimum sera de €10’000 (au lieu de HUF 3 millions). Même si la comptabilité est tenue en EUR les déclarations fiscales sont faites et payées en HUF.

 

La société doit ouvrir au moins un compte bancaire en HUF au nom de la société. En pratique il est souvent souhaitable d’avoir aussi un compte bancaire en EUR. Les impôts doivent être payés à partir du compte bancaire en HUF, faute de quoi le Fisc appliquera un taux de change toujours très défavorable à la société. La banque souhaitera rencontrer personnellement le gérant de la société hongroise, donc il faut prévoir un déplacement pour l’ouverture du premier compte bancaire.

 

Même si la comptabilité est tenue en EUR, la société reste libre de conclure ses contrats dans la devise de son choix ou dans la devise qu’elle convient avec ses partenaires. Dans la pratique nous vous conseillons vivement de conclure les contrats de travail en HUF directement. Les contrats de travail en devises sont soumis à des règles précises de conversion : la rémunération doit être convertie au cours de la banque nationale de Hongrie du 15 du mois en cours. Puis l’obligation de l’employeur est limitée au paiement du salaire net calculé en HUF par le logiciel de paie, quelle que soit la devise du compte bancaire de l’employé. Les salaires nets doivent être virés le 10 du mois suivant, et les cotisations sociales le 12 du mois suivant.

 

La facturation des clients doit être faite sur un logiciel sécurisé conforme aux prescriptions de la loi hongroise. L’utilisation d’Excel ou de Word est interdite car ces logiciels ne sont pas sécurisés. Duna Expert permet à ses clients d’utiliser gratuitement le module de facturation de son logiciel comptable, par un simple accès à distance.

 

Tous les achats doivent être justifiés par une facture établie au nom de la société. Les tickets de caisse ne sont pas acceptés. Pour les achats de prestations de services supérieurs à €800 la signature d’un contrat est obligatoire. Pour les achats de biens, il faut bien documenter la livraison associée à la facturation.

 

Réagissez

Votre nom (obligatoire)

Message

Entrez le code ici : captcha